Tri par cartes : une méthode de conception centrée utilisateur

tri par cartes

Un des challenges les plus importants lors de la réalisation d’un site web est de concevoir l’architecture de l’information. L’erreur consisterait à organiser le site uniquement selon sa propre vision! Le tri par cartes est un test utilisateur, facile à mettre en place, peu couteux, qui garantit que l’architecture du site se fonde sur la perception des utilisateurs ! Voici quelques conseils pour sa mise en place et quelques points de vigilance à garder à l’esprit :

Deux mots sur l’architecture de l’information:

Il s’agit d’une étape fondamentale qui intervient en amont de toute conception ergonomique. Lors de la réalisation d’un site internet, on sait évidement de quoi on veut parler (souvent de beaucoup trop de choses), mais il s’agit de réfléchir au contenu qu’on veut mettre en avant. Il faut pour cela connaitre la stratégie de communication globale de l’entreprise et le rôle dévolu au site internet.

L’architecture de l’information se construit principalement selon deux « orientations » : organisation selon l’usage et organisation selon la nature des informations.  Dans une organisation par tâche, le découpage en page se fera en fonction de l’analyse de l’activité de l’usager.

Ex : De site internet oragnisé par tâches:

UPS architecture de l'information selon l'usage

L’architecture de l’information selon le contenu, celle qui nous intéresse, consiste pour sa part à s’appuyer sur le contenu des informations que l’on souhaite mettre dans l’interface.

Ex : de site internet organisé par contenu: 

Ville de Montréal, architecture par contenu

L’objectif, de l’architecture de l’information, est de trouver un système d’organisation du contenu qui soit optimal, afin de faciliter l’activité cognitive de recherche d’information. Il faut pour cela essayer de comprendre le raisonnement de la cible pour, notamment, anticiper ses réactions et lui fournir les informations aux endroits qui semblent pertinents. Il s’agit grossièrement, de faciliter la recherche, en mettant les éléments où les internautes s’attendent à les voir.

Etapes préalables au test utilisateur : 

La première étape de structuration consiste à lister tout le contenu que l’on souhaite voir dans le site. Pour cela on se base sur le souhait du client, des études concurrentielles, résultats d’études éventuellement réalisées auprès de la cible, exigences marketing & commerciales…

Dans un second temps, il va s’agir de libeller ces informations et d’y associer une brève description, de sorte à préparer le test de tri par cartes.

Le tri par carte qu’est ce que c’est ?

Le tri par cartes est un outil, qui ne supplante pas la réflexion stratégique, mais qui vient aider les réalisateurs du projet à construire l’architecture de l’information : arborescence des rubriques du site web, structure des menus, choix des intitulés.  Il s’agit d’un procédé qualitatif associé à une analyse statistique.

Dans le cadre d’un site organisé selon le contenu, le concept consiste à demander aux utilisateurs de structurer eux-mêmes les informations. Ils peuvent en ce sens apprécier l’utilité ou l’inutilité de certains contenus et reformuler certains libellés pour que ceux-ci soient plus parlants.  Les raisonnements et les structures proposées par les différents groupes ou testeurs individuels, permettent de comprendre la façon dont les utilisateurs se représentent l’information. Après l’analyse statistique des regroupements les plus fréquents, ceux-ci serviront de base pour dessiner l’arborescence du site et déterminer la terminologie adéquate.

Préparation du test utilisateur :

Comme son nom l’indique, le test repose sur l’usage de cartes. Chaque carte représente une information contenue dans le site ou une fonctionnalité. Sur cette dernière est indiqué le libellé (nom de l’information représentée) ainsi qu’une brève description  de celui-ci. Des cartes vierges peuvent également être disponibles pour que les utilisateurs puissent, au besoin, et si cela est prévu par les gestionnaires de projet, dupliquer certains contenus, voir ajouter des informations.

Conseils :Le libellé doit être court et facilement compréhensible. En effet, celui-ci doit pouvoir être utilisé dans les menus de navigation du site.

  • La phrase de description doit être soigneusement rédigée pour ne pas induire des regroupements.
  • S’il s’agit d’un site e-commerce, il peut être intéressant de remplacer la phrase d’explication par une photo du produit.
  • La réflexion préalable au test doit envisager la possibilité ou non de dupliquer du contenu dans le site.

Fonctionnement du tri par carte :

Le test se déroule en trois étapes : validation des libellés, groupement et dénomination des groupes.

Dans un premier temps, il est demandé aux utilisateurs de bien lire, individuellement, chaque carte, de vérifier qu’ils comprennent le libellé, et de confirmer que la description correspond bien à ce dernier. Si jamais, ce n’est pas le cas les utilisateurs peuvent modifier le libellé en proposant un qui leur semble plus adéquat.

Dans un second temps, l’animateur va leur proposer de faire des catégories en regroupant les cartes qui se ressemblent. A cette occasion, les participants peuvent utiliser les cartes vierges pour éventuellement, si cela est permis, dupliquer du contenu.

Dans un troisième temps, les participants vont devoir nommer les catégories.

Tri par cartes

Les arborescences, proposées par les divers groupes de participants, vont être analysées et faire l’objet d’un traitement statistique afin d’identifier les plus fréquentes. Dans la mesure où le tri de cartes est une méthode qui repose plus sur le qualitatif que le quantitatif, les résultats, fournis par logiciels, doivent impérativement être complétés par les observations faites au cours des tests.

Conseil : L’animateur a un rôle très important. Il ne doit en aucun cas guider le ou les participants mais seulement les inciter à échanger et expliquer leur raisonnement à haute voix. Il doit rester le plus neutre possible. Lors de désaccord, entre les participants, ce dernier doit les inciter à trouver un consensus. Les explications données par les participants vont aider à comprendre le modèle mental qu’ils se font du site.

Respectez les principes ergonomiques de conception des sites web !

Si le tri par cartes, permet de comprendre l’activité cognitive de recherche d’information et d’organiser ces dernières du point de vue utilisateur, il ne garantit pas que la navigation sera simple !  Dans la mesure où les testeurs ne connaissent pas les principes de conceptions web, il est possible que certains points, de leurs propositions d’architecture, aillent à l’encontre de ces principes. Le travail des gestionnaires de projet va donc être d’exploiter au mieux les résultats de ces tests tout en respectant les principes ergonomiques. En effet, le tri par cartes est un outil qui garantit que la navigation se fonde sur la perception des utilisateurs. Les testeurs ne font pas notre travail !!

Rappel de quelques principes à garder à l’esprit lors de l’exploitation de ces résultats :

  • Agencez le site en largeur d’abord, car l’utilisateur comprend plus facilement où il se situe.
  • Minimisez la profondeur (3-4 niveaux maximum). Sans quoi le visiteur risque de se perdre.
  • Optimisez le nombre d’items par rubriques (max 8). En limitant ce nombre, le visiteur choisit plus facilement et plus rapidement.
  • Préférez une arborescence régulière. Plus l’arborescence est simple, plus elle est facile à mémoriser.

Questions/ réponses pratiques :

Dans quels cas recourt-on au tri par carte fermé ?

Il existe deux types de tri par cartes, le tri par cartes dit «  ouvert » que nous avons étudié plus haut et le «  tri par cartes fermé ». Ce dernier consiste à répartir les cartes dans une arborescence prédéfinie. Cette méthode est généralement utilisée pour valider l’arborescence issue d’un tri par cartes ouvert. Ce procédé est également plus simple à mettre en œuvre lorsque le tri comporte un nombre très important de cartes (ex : plus de 100 cartes)

Pour quels types de projet le recours à ce procédé est-il pertinent ?

Le recours au tri par cartes est un test utilisateur qui peut être utilisé pour tout type de projet : site internet, logiciel, application. En effet, ce procédé permet de proposer des interfaces particulièrement bien comprises par les utilisateurs avec très peu de problèmes de navigation. Aucun projet ne peut se dispenser d’un tel avantage ! ;-)

Comment choisir les participants ?

Il faut se baser sur le profil utilisateur visé par la stratégie marketing. En effet, les testeurs doivent représenter le public à qui se destine le site internet. Il faut donc les sélectionner au regard de critères d’âge, sexe, critères socioprofessionnels…

Faut-il opter pour des tests individuels ou de groupe ?

Le livre «  ergonomie des interfaces » de J.F Nogier (dont je recommande fortement la lecture), énonce que « les tris individuels fournissent des résultats plus riches et plus précis qu’un tri collectif qui peut être biaisé par l’effet de groupe. Cependant, en veillant à ce que tous les participants s’expriment naturellement, les résultats d’un tri en groupe sont quasiment similaires à ceux obtenus par des séries de tris individuels. L’intérêt de mener des tris de groupe est d’aboutir à des résultats plus rapidement car les sessions sont moins nombreuses ».

Combien de séances faut-il faire pour avoir des résultats probants ?

Lors de tests individuels, une étude Nielsen « Why you only need to test with 5 users” http://www.useit.com/alertbox/20000319.html  indique qu’au delà de ce nombre, le surplus de participants n’apporte que très peu d’éléments instructifs. Cette étude atteste que plus on teste de participant moins l’on apprend car l’on voit toujours les mêmes choses.

Si l’on opte pour des tris collectifs, avec un même panel, deux à trois séances semblent suffisantes.

Combien de participants faut-il dans un tri par cartes collectif ?

Le livre de J.F Nogier, conseille de ne pas dépasser 5 participants car au-delà la participation de chacun est plus difficile.

Conseils : Le recours à ce test utilisateur constitue une réelle plus-value ! La qualité des résultats dépendra pour beaucoup du travail de préparation de ce test et du rôle de l’animateur.

Mais n’oubliez pas qu’il ne s’agit que d’un coup de pouce !

About these ads

2 réflexions sur “Tri par cartes : une méthode de conception centrée utilisateur

  1. alex evening dress dit :

    I think that is among the such a lot vital information for me. And im satisfied reading your article. However want to observation on few general issues, The web site style is wonderful, the articles is actually excellent : D. Good activity, cheers

  2. [...] Un des challenges les plus importants lors de la réalisation d’un site web est de concevoir l’architecture de l’information. L’erreur consisterait à organiser le site uniquement selon sa propre vision! Le tri par cartes est un test utilisateur, facile à mettre en place, peu couteux, qui garantit que l’architecture du site se fonde sur la perception des utilisateurs ! Voici quelques conseils pour sa mise en place et quelques points de vigilance à garder à l’esprit.  [...]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s